Un petit plus

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Bon à savoir -> Secourisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christophe
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 555
Localisation: Belfort / Paris

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 16:24:19 (2007)    Sujet du message: Un petit plus Répondre en citant

Bonjour à tous ,juste une petite réflexion personnelle suite à une conversation avec Staff concernant la publication d’un article sur les DSA .J’ai retrouvé un article très intéressant sur la formation en secourisme des agents de sécurité(agent incendie, PR ….) Et oui les chauffeurs de sécurité dans un dispositif de PR sont des AGENTS DE SECURITE à part entière et il est de leurs devoirs de se former comme tels .
Donc une formation au CFAPSE –DSA doit être envisager afin de pouvoir proposer à vos clients un petit plus (en conduite, en sécurité incendie ,sécurité gardiennage ..) cela peut être aussi une démarche commerciale pour vous et un véritable intérêt pour vos clients .
Combien de chauffeurs vous promettent la protection la plus efficace possible et oubli que la protection d’un individu commence par sa santé .

Un client mort n’est plus un client …………..



Lorsque l'on parle d'Agents de Sécurité, d'Agents de Protection Rapprochée ou voire même de Police Municipale, on associe immédiatement à la notion de sécurité qu'implique la mission de chacun à celle de la sauvegarde et de la protection physique des personnes, contrairement à des corps particuliers comme les pompiers dont c'est la Vocation première.
Pourtant force est de constater dans les récents sondages effectués, que seuls 30% des professionnels de la sécurité (agents de sécurité, agents de gardiennage, maîtres chiens, agents de protection rapprochée, IGH, police municipale, etc) sont titulaires d'un brevet de base en secourisme à jour, et opérationnels



Comment peut-on réellement se prétendre un "professionnel de la sécurité" lorsque l'on ne peut même pas porter secours à une victime!

Le comble du ridicule serait qu'un agent de protection rapprochée "perde" son VIP parce qu'il n'a pas pu maintenir les fonctions vitales de son client en attendant les services d'urgence.

Quant aux policiers municipaux, souvent dénigrés pour leur zèle à verbaliser le contribuable 'fraudeur" qui a malheureusement oublié l'heure de fin de son ticket de stationnement, ils gagneraient sûrement en image positive si on les voyait porter secours sur la voie publique (moins de 20% d'entre-eux sont titulaires de l'A.F.P.S.: attestation de formation aux premiers secours).
Toujours est-il, qu'il soit physionomiste ou portier d'établissement de nuit, agent de sécurité dans un centre commercial, maître chien dans un parking, policier municipal ou agent de protection rapprochée, le professionnel de la sécurité a entre autre mission de veiller à l'intégrité physique des personnes, mais doit pouvoir également, comme tout citoyen, porter assistance à autrui en cas de détresse. Or aujourd'hui, c'est loin d'être le cas!

Depuis plusieurs années maintenant, les autorités compétentes en accord avec la nouvelle réglementation européenne ont réformé et redéfini le programme de formation aux premiers secours (J.O.: réforme de l'apprentissage du secourisme institué par le décret du 30 août 1991 et l'arrêté du 8 novembre 1991). Ainsi les titulaires de l'ancien brevet B.N.S. (Brevet National de Premiers Secours) se sont-ils vus notifier une obligation de remise à niveau obligatoire avant de se présenter à une embauche ou à un concours.
La raison en est fort simple, après l'analyse des constats d'accidents par les services médicaux et les compagnies d'assurances, il ressort que près de 35% des victimes ayant été secourues par des sauveteurs "civils" sur les lieux de leur accident ont subi plus de traumatismes causés par les mauvais gestes ou les mauvaises décisions d'intervention que des causes réelles de l'accident. Pourquoi?
Tout simplement parce que le secouriste civil dont ce n'est pas la profession ne "touche" que très rarement une victime en conditions réelles et manque donc de pratique.
Les cours théoriques et les manipulations sur les mannequins, ou encore les mises en situations à l'aide de maquillage ou d'effets spéciaux si proches de la réalité soient-elles, ne préparent pas le secouriste au stress d'une intervention dans le sang et où la vie d'un homme dépend de son savoir-faire.
Le secouriste B.N.S. à l'époque avait une formation pluridisciplinaire extrêmement complète,
pour ainsi dire trop complète; elle comportait presque toutes les spécialités en secourisme qui sont maintenant divisées en plusieurs brevets. Cette formation, dispensée d'un seul bloc, multipliait les risques de fautes d'intervention sur le terrain. Le secouriste B.N.S. ayant à la fois appris les bilans, le massage cardiaque, la réanimation, le dégagement d'urgence, le bran-cardage, l'enlèvement du port du casque, etc, pensait être apte à intervenir quelle que soit la situation.
Aussi, pour "limiter les dégâts" et harmoniser les différentes techniques utilisées en Europe, un Brevet Européen de Premiers Secours, le B.E.P.S. a été mis en place. Pour la France, comme d'autres pays de la C.E.E., il existe également des brevets de spécialités.

LES DIFFÉRENTS PROGRAMMES DE FORMATION

y a en France
6 niveaux en secourisme.
Le stage le plus indispensable et qui devrait être inclus dans tous les stages des professions de sécurité quelles que soient leurs spécialités, est l'Attestation de Formation aux Premiers Secours: l'A.F.P.S.
L'A.F.P.S. est la formation de base qui permet au secouriste d'intervenir auprès d'une victime en attendant les secours professionnels. Les prérogatives du secourisme A.F.P.S. sont:
- Protéger les lieux d'un accident (pour éviter le sur-accident); - Signaler à l'environnement la présence d'un accident;
Alerter les secours;
Effectuer un bilan de la situation de la ou des victimes,

- Secourir les victimes en fonction de ses compétences et sans risquer sa vie;

- Surveiller et maintenir les fonctions vitales de la victime (la conscience, la respiration, le coeur).

L'objectif de ce stage est la mise en pratique de techniques de secourisme, sans matériel spécifique, qui peuvent être immédiatement apliquées.

Le Sauveteur Secouriste du Travail SST

L'Attestation de Formation Complémentaire aux Premiers Secours Avec Matériel, l'A.F.C.P.S.A.M., est le complément indispensable à la formation de base A.F.P.S. Il s'agit de 5 modules de spécialisation concernant l'utilisation de matériels de réanimation (ballon, oxygénothérapie, aspirateur de mucosités, etc). Cette formation s'adresse plus particulièrement aux secouristes qui souhaitent complètes leur formation avec la possibilité d'utiliser du matériel de réanimation, comme par exemple les professeurs de sports, les chefs d'équipes sportives ou les agents de sécurité sur la voie publique ou dans les établissements où ils peuvent avoir sur place du matériel à disposition.
Le C.F.A.P.S.E. (Certificat de Formation aux Activités de Premiers Secours en Équipe) est la formation la plus complète en secourisme. Elle comporte toutes les matières de l'A.F.P.S. et de l'A.F.C.P.S.A.M., plus les modules de formations spécialisées dans le travail en équipe comme par exemple:
a) le retrait du casque en équipe;
b) le brancardage;
c) le relevage;
d) le M.C.E. et la ventilation artificielle en équipe, etc.
Le C.F.A.P.S.E. concerne les secouristes qui souhaitent intégrer des équipes d'urgence sur le terrain, comme les bénévoles de la Croix-Rouge, la Sécurité Civile, la Société Nationale de Sauvetage en Mer, etc.

C'est à mon avis la formation que devrait suivre tous les chefs d'équipe de sécurité.Il reste ensuite les deux formation de "Cadres en Secourisme" avec le Brevet National de Moniteur de Premiers Secours qui permet au titulaire d'enseigner les modules A.F.P.S. et le Brevet d'Instructeur National qui permet d'enseigner toutes les matières du secourisme et de former des moniteurs de premiers secours. Ces formations sont réservées aux candidats qui souhaitent réellement s'impliquer dans le secourisme actif; mais mise à part la satisfaction personnelle de se sentir au "top" de ses capacités sur le terrain, elles n'ont pas d'intérêt particulier pour les agents de sécurité. Cependant le Moniteur National peut, dans le cadre interne d'une société par exemple, former des agents à l'A.F.P.S. ou les recycler.

LES APPLICATIONS DU
SECOURISME EN SÉCURITÉ


le 22 février 1993, Mont d'Arbois, Mégère, un chef d'entreprise a été héliporté dans un service d'urgence suite à une crise cardiaque qu'il a subi pendant qu'il skiait. Son "garde du corps" imposé par son conseil d'administration, a déclaré à l'équipe de P.G.H.M. (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) venue les secourir: "... il est tombé sur le côté en se tenant la poitrine; j'ai compris que c'était un malaise cardiaque, mais je n'ai rien pu faire!"
Il est décédé. Le rapport des médecins réclamé par la compagnie d'assurance précise: "Monsieur X est décédé suite à un arrêt cardiaque survenu entre 15h00 et 15h30 le 22/02/1993; la fébrilité cardiaque est restée permanente pendant quelques minutes (indéfinissables, mais peu probablement au-dessus de 15 minutes) avant l'arrêt définitif de la circulation. Monsieur X était de toute évidence prédisposé à ce type d'incident."
Pour traduire les propos du médecin, nous dirons que le client de notre garde du corps est décédé suite à une crise cardiaque qui a duré 15 minutes environ, pour décéder très peu de temps après. Or, il est probable que si le "bodyguard" avait fait correctement son travail, il se serait assuré de disposer des éléments concernant la santé de son client, d'avoir les médicaments adéquats le cas échéant et d'avoir à la fois la formation et le matériel pour faire face à ce type de situation. Le risque de perdre son client dans un accident de voiture ou suite à une crise cardiaque est bien plus grand que celui de se faire "descendre" par un pseudo groupe terroriste.
Que pourra dire notre garde du corps à la famille de la victime?: "Escusez-moi, je suis s un spécialiste du tir de combat, des arts martiaux, du pilotage automobile, etc.... mais je suis incapable de secourir une victime!" Pour retrouver du boulot, cela va être difficile.


Cela pourrait être également l'Agent de Sécurité travaillant en discothèque qui, au lieu de mettre traditionnellement des gifles à une personne disant "se trouver mal", établirait un vrai bilan en posant des questions et en appliquant des manipulations de secouriste. Je pense que les clients se sentiraient plus rassurés et auraient une autre image de leur métier.
Comme on peut le constater, les exemples ne manquent pas pour illustrer la nécessité d'être formé au secourisme.


A suivre ....


Dernière édition par Christophe le Dim 22 Juil - 01:22:04 (2007); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Mar - 16:24:19 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 715
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 7 Mar - 23:57:33 (2007)    Sujet du message: Un petit plus Répondre en citant

Effectivement que ce soit pour l'agent en discothèque, en magasin, le chauffeur,l'APR ou autres, la sécurité et/ou sécurisation passe par la capacité à apporter assistance à une ou des éventuelles victimes. Et puis n'oublions pas que la connaissance des gestes de premiers secours peut aussi s'appliquer à l'agent lui-même pour sa propre survie.
La sécurité d'une manière générale passe aussi par sa propre sécurité.

Quelques rectificatifs concernant la refonte des qualifications en secourisme :

Attention ! L'AFCPSAM est remplacé par le PSE1

Qu'est-ce que le PSE1 ?
Le PSE1 c'est les Premiers Secours en Equipe niveau 1.

Quelles sont les conditions pour passer ce diplôme ?
Les mêmes que pour l'AFCPSAM.

Quel est le programme du PSE1 ?
RT 1 : Le secouriste
RT 2 : La chaine des secours
RT 3 : La sécurité individuelle et collective
RT 4 : L'alerte des secours
RT 5 : La victime présente une obstruction brutale des voies aériennes
RT 6 : L'hémorragie
RT 7 : L'inconscient
RT 8 : L'arrêt cardiaque
RT 9 : Défibrillation Automatisée Externe (DAE)
RT 10 : Les détresses vitales
RT 11 : Le malaise et l'aggravation brutale d'un maladie
RT 12 : Les accidents de la peau
RT 13 : Les traumatismes des os et des articulations
RT 14 : La surveillance et l'aide au déplacement
RT 15 : La noyade
!
La durée de ce programme est de 35 heures et son évaluation est formative et faite par 2 moniteurs titulaires du PAE 1 et à jour de leur formation continue.

Attention ! Le CFAPSE est remplacé par le PSE2

Qu'est-ce que le PSE2 ?
Le PSE2 c'est les Premiers Secours en Equipe niveau 2.

Quelles sont les conditions pour passer ce diplôme ?
Être titulaire du PSE1 et avoir au moins 16 ans.

Quel est le programme du PSE 1 ?
RT 1 : L'équipier secouriste
RT 2 : Hygiène et aseptie
RT 3 : Les bilans
RT 4 : Les atteintes liées aux circonstances
RT 5 : Les affections spécifiques
RT 6 : Les comportements anormaux
RT 7 : Les pansements et bandages
RT 8 : Les immobilisation
RT 9 : Les relevages
RT 10 : Le brancardage
RT 11 : Les situations à multiples victimes

La durée de ce programme est de 45 heures et son évaluation est formative et faite par 2 moniteurs titulaires du PAE1 et à jour de leur formation continue.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
philsauveteur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 34
Localisation: Isère

MessagePosté le: Dim 12 Aoû - 05:27:18 (2007)    Sujet du message: PSE Répondre en citant

Bonjour,

Lien pour les référentiels national pour PSE 1 et 2:

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_l_interieur/defense_et_securite_civ…
_________________
Philippe
Moniteur de secourisme pour:
PSC niveau 1, PSE 1 & PSE 2, DSA, DAE, SST.
Revenir en haut
philsauveteur


Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2007
Messages: 34
Localisation: Isère

MessagePosté le: Dim 19 Aoû - 09:13:17 (2007)    Sujet du message: PSE Répondre en citant

Bonjour,

Pour ces deux formations, seul les organismes, structures habilités peuvent donner ce type de cours.

Les moniteurs doivent être BMNPS/PAE 1 automatiquement, travailler à deux pour un groupe de 12 candidats.

Une liste de matériels obligatoire est dans le Référentiel. 35h00 de formation sont nécessaire à chaque PSE.
_________________
Philippe
Moniteur de secourisme pour:
PSC niveau 1, PSE 1 & PSE 2, DSA, DAE, SST.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:01:39 (2018)    Sujet du message: Un petit plus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Bon à savoir -> Secourisme Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation