NISSAN

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Fiches techniques véhicules -> Autres origines
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 19 Oct - 13:31:08 (2009)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Aux côtés du très ludique Land Glider, Nissan présentera à Tokyo sa nouvelle grande berline, la Fuga.



Si la Nissan Fuga vous rappelle quelque chose, c'est normal : nous en avions déjà parlé cet été, lorsqu'elle n'était connue que sous l'identité de l'Infiniti M. Nissan éprouve quelques complexes à vendre une routière premium sous son propre nom en Europe, raison pour laquelle il l'a rebadgée Inifiniti sur le Vieux Continent. Au Japon, pas de chichis : l'auto sera bien baptisée Fuga, comme sa devancière venue remplacer l'ancestrale lignée des Skyline en 2004.



En dehors du logo sur la calandre, la Fuga et la M seront donc strictement identiques. Sous des lignes plus sensuelles que ce à quoi Nissan nous avait accoutumés, on retrouvera le fameux V6 3.7 des Nissan 370 Z et Infiniti G37, secondé par un petit V6 2.5 (la version Infiniti ayant droit à un gros V8 indispensable sur le marché américain). L'auto sera bien sûr une propulsion.



Comme sa sœur siamoise, la grande routière Nissan (4,94 m tout de même) se mettra à la mode hybride. Basée sur la version V6 3.5, elle fera alors appel à des batteries lithium-ion et à une technologie d'hybridation parallèle (c'est-à-dire qu'elle pourra fonctionner en mode tout électrique à basse vitesse et sur de courtes distances) pour afficher selon le constructeur une consommation équivalente à celle d'une compacte. On se rappelle que Nissan avait annoncé la couleur il y a quelques mois à Genève avec la superbe Infiniti Essence. Comme tout le reste de la gamme, la Fuga hybride sera présente sur le stand Nissan du salon de Tokyo.








Sources:AUTOTITRE.COM
XELOPOLIS.COM
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 19 Oct - 13:31:08 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 23:18:38 (2009)    Sujet du message: Nissan Infinity Répondre en citant

A l'occasion du Salon de Los Angeles, Infiniti, marque de luxe japonaise, a dévoilé la version restylée de sa berline G37.

Sur le plan esthétique, la berline G37 adopte une nouvelle face avant plus sculpturale et distinguée qui la rapproche des G37 Coupé et G37 Cabrio (lire notre Essai).

On remarque notamment de nouveaux phares ainsi qu'un emblème mieux mis en valeur sur la calandre qui adopte des lamelles mates. La partie inférieure du bouclier avant, également redessinée, comprend désormais une paire d'antibrouillards. Quant à la palette des coloris, elle s'est enrichie de trois nouvelles teintes auto cicatrisantes : Smokey Quartz, Graphite Shadow et Vibrant Red.

A l'intérieur, les inserts en bois de rose sont désormais plus brillants et une nouvelle nuance de cuir, Wheat — blé en français — apparaît en option. La console centrale adopte le très joli design de celle apperçue sur les crossovers EX et FX. La lisibilité des cadrans et instruments à diodes est améliorée grâce à un nouveau fond blanc.

Déjà proposé sur le coupé, le fameux système multimedia Connectiviti est désormais disponible sur la berline. Équipé d'un disque dur rassemblant des technologies modernes de communication et de traitement de l'information, il offre une connexion aisée aux baladeurs MP3 et téléphones mobiles. Le système Connectiviti+ va même un cran plus loin avec sa Music Box de 30 GB et son navigateur intégré.

Les tarifs de la G37 berline restylée seront communiqués en début d'année prochaine pour une commercialisation qui interviendra au Printemps.











Par Fabien Darbois:TURBO.FR
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mar 14 Juin - 16:38:17 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Infiniti M 30d : De solides prétentions !



Marque encore relativement peu connue en Belgique, Infiniti est née il y a un peu plus de vingt ans aux Etats-Unis, de la volonté de Nissan de créer une marque "Premium". apparue d’abord en Europe par le biais d’importations parallèles, la marque est maintenant régulièrement distribuée, avec une gamme comprenant les G, M, EX et FX.
Pas de salut en Europe sans une motorisation diesel, notre choix se portera donc sur la M, dernière née de la marque, une M30d GT Premium, propulsée par le V6 diesel de trois litres déjà vu chez Renault mais retravaillé par Infiniti. Avec 236 ch et 550Nm de couple, la M n’aura pas à rougir face à la concurrence, non plus que son équipement et sa technologie embarquée. Le moteur, placé en retrait de l’essieu avant pour un meilleur équilibre des masses, transmet sa puissance aux roues arrières via une transmission automatique à sept rapports. Nanties d’infinies aides à la conduite et de systèmes anticollision comme la surveillance de l’angle mort, l’avertissement et la prévention de changement de voie inopinée, l’assistance intelligente au freinage avec contrôle de la distance de sécurité, l’Infiniti marque aussi sa différence par un équipement de série qui renvoie ses concurrentes allemandes et leurs infinies listes d’options dans les cordes.



Ca nous change des teutonnes!

Citons en vrac la navigation avec écran tactile, la climatisation "Forest Air", le système audio Bose a seize enceintes, la sellerie cuir, les sièges électriques chauffants et ventilés, les projecteurs bi-xénon avec éclairage actif, le volant à réglage électrique et chauffant, la caméra de recul, le toit ouvrant, le régulateur de vitesse actif, l’accès intelligent, le Bluetooth, les appuis-tête actifs, l’allumage automatique des feux et des essuis-glaces, l’affichage de la pression des pneus, les rétroviseurs chromatiques, et nous en oublions certainement. A équipement égal, l’Infiniti représente une véritable affaire! Concue pour l’Europe, mais sans l’image prestgieuse de celles qui occupent le marché, l’Infiniti marque sa différence par des lignes souples mais puissantes, une personnalité affirmée qui se démarque aisément. La porte s’ouvre sur un habitacle chaleureux et luxueusement fini, loin de l’austérité germanique. Tout en courbes et contre-courbes, il surprend agréablement et se montre infiniment accueillant et agréable à vivre.

Chaleur

La console, avec son avancée supérieure, offre une remarquable ergonomie. Le coude sur l’accoudoir, le poignet en appui sur le levier de la boîte automatique, les doigts pianotent naturellement sur les boutons idéalement inclinés sous les aérateurs centraux. La finition, remarquable, ne souffre aucun reproche, et les matériaux respirent la qualité. On en viendrait à regretter la sévérité du cuir graphite, moins audacieux que le style réussi et innovant de la planche de bord et des garnitures intérieures. En statique, la réussite est totale, et l’Infiniti vaut largement ses concurrentes, s’offrant même le luxe d’une audace aboutiee, tout particulièrement au niveau de l’habitacle, un point sur lequel Lexus pourrait prendre exemple.

Bémol

Première déception en démarrant le moteur, dont le bruit à froid se montre plus envahissant qu’espéré. Rien de dramatique, ça se calme une fois le moteur chaud et n’est perceptible que sono éteinte. Mais nous nous attendions à mieux, d’autant que l’insonoriation se montre par ailleurs excellente, tout comme la remarquable installation Bose avec contrôle actif du bruit. Continuons les reproches avec la boîte autmatique, qui n’atteint pas l’excellence de celles de BMW, par exemple. Un peu paresseuse au démarrage, elle empêche la M de s’arracher avec vigueur dès les premiers mètres. La gestion devrait être optimisée car, à bas régime dans les embouteillages, on la sent un peu cafouiller. Perfectible, sans que cela prenne toutefois des proportions rédhibitoires. La boîte auto incite à une conduite coulée et détendue, quel que soit le mode choisi (Neige, Eco, Standard ou Sport), alors que le châssis accepte d’etre mené plus rondement, tant son équilibre efficacité-confort semble pertinent. Pas de réglage châssis modulable, mais pas de regrets non plus, puisque le confort atteint un degré tout à fait agréable, sans que cela se paie au niveau du comportement, toujours excellent.

Une place à prendre

Si nous avons regretté une certaine molesse les premiers mètres, le moteur offre pourtant des performances de premier ordre, ce qui appelle un freinage en rapport. Grande satisfaction ici aussi avec des ralentissement rigoureux et facilement dosables. L’arrivée de l'Infiniti M sur le marché ne devrait sans doute pas bousculer une concurrence bien établie, mais sa proposition mérite pourtant d’être étudiée. A son style original, particulièrement pour l’habitacle, sa qualité de fabrication et son équipement particulièrement généreux s’ajoutent d’excellentes qualités dynamiques et l’exclusivité de son service (plus besoin d’amener votre voiture à l’entretien: Infiniti vient chez vous ou à votre bureau, vous dépose une Infiniti de remplacement, s’occupe de votre entretien et ramène votre voiture). Seule son image (ou son absence d’image?) pourra la pénaliser. Pour le reste, elle vaut largement celles auxquelles elle se confronte.


vroom.be
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 13:48:37 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Prise en main Infiniti M35h : électrisante usine à gaz


Infiniti a invité Caradisiac en avant-première pour un galop d’essai au volant de la grande routière M35h, première hybride de la marque, forte de 364 chevaux et affichée à seulement 162 g de CO2 par kilomètres. Premières impressions.




Merci de cliquer sur le lien ci-dessous, pour lire l'essai complet :

http://www.caradisiac.com/Prise-en-main-Infiniti-M35h-electrisante-usine-a-…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Sam 27 Aoû - 15:21:51 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Essai Infiniti M35h GT Premium Essai Infiniti M35h GT Premium : A bride abattue
 

Forte de ses 364 ch cumulés et de son châssis agile, cette Infiniti tient ses promesses de sportivité vertueuse.
Credit Photo - DR


Avec les hybrides Lexus dans le viseur, la M35h est chargée d'asseoir la crédibilité d'Infiniti dans le haut de gamme. Elle y parvient grâce à sa technologie innovante plaçant le plaisir au centre de ses priorités.

Avec un réseau encore embryonnaire (seulement 3 showrooms en France) et une image de marque en construction, Infiniti est, de ce côté-ci de l'Atlantique, encore loin de la notoriété acquise aux États-Unis en 22 ans de présence. Cette griffe de luxe de Nissan a besoin de temps pour s'imposer dans les mentalités en rivale naturelle des spécialistes allemands ; mais elle possède déjà de quoi leur tenir tête sur le plan technologique.

Preuve en est cette nouvelle M35h, hybride à l'architecture innovante conjuguant sobriété - pour la catégorie s'entend - et plaisir de conduite indéniable. Un nouveau vecteur d'image sur lequel Infiniti s'appuie pour montrer qu'il est désormais l'égal de Lexus. Celle-ci vient chapeauter la petite gamme M du constructeur nippon, composée également des versions essence M37 (V6 320 ch) et diesel M30d (V6 238 ch) lancées en 2010.

Outre une puissance cumulée pour le moins généreuse - 364 ch ! - la première hybride de la firme nippone se distingue par sa chaîne de traction inédite à double embrayage. Rien à voir avec une boîte type DSG, il s'agit là d'une architecture plaçant l'unique moteur électrique entre 2 embrayages, le premier (fonctionnant à sec) le reliant au V6 3.5 Nissan installé en position centrale avant, et le second (à bain d'huile), raccordant l'ensemble au train arrière via une boîte automatique à 7 rapports. Ce dernier se substitue au convertisseur de couple traditionnel, autorisant des économies de poids et de carburant (jusqu'à 10 % selon le constructeur).

Jusqu'à 100 km/h en tout électrique
A l'inverse d'un Peugeot 3008 Hybrid4 ou d'un Porsche Cayenne Hybrid, la M35h reste une propulsion dans tous les cas. Elle rejoint cependant le SUV de Zuffenhausen dans sa capacité à désaccoupler son V6 lors des phases de conduite 100 % électriques, et ce afin de réduire la résistance mécanique au bénéfice du rendement du moteur électrique.

Au volant, plus que l'habituel silence de fonctionnement qu'offre ce type de véhicule en mode électrique, c'est la facilité avec laquelle on se maintient sur ce dernier qui surprend. En effet, alors que le moteur thermique de ses rivales ne demande qu'à se réveiller, la pédale d’accélérateur de l'Infiniti résiste au pied du conducteur en mode Eco pour l'aider à garder le sien endormi, comme elle le fait sur la M37 pour inciter à l'éco-conduite.

On atteint ainsi aisément 80 km/h sur le seul moteur électrique, voire jusqu'à 100 km/h selon Infiniti avec un peu d'attention. Les quelques kilomètres réalisables dans ces conditions permettent de traverser sans peine les centre-villes sans nuisances ni émissions polluantes. Infiniti est encore plus optimiste en affirmant avoir, lors d'essais aux États-Unis, pu fonctionner la moitié du temps en mode électrique seul sur un parcours mixte autoroute/centre-ville congestionné.

Il en résulte des gains substantiels de consommation. Notre moyenne avoisinait les 8 l/100 km au terme d'un parcours mi-routier mi-urbain (7 l/100 km en cycle mixte normalisé), tandis que les rejets de CO2 se cantonnent à 162 g/km, contre quelques 235 g pour la M37.

Signalons à ce propos que cette hybride a la bonne idée de signaler son arrivée aux piétons moteur éteint via une alerte sonore, laquelle varie en fréquence et volume selon la vitesse. Dès le démarrage et jusqu'à 30 km/h, un haut-parleur placé dans le bouclier avant diffuse ainsi des signaux ''non intrusifs'' (une onde sinusoïdale) produits par un synthétiseur. A vitesse plus élevée, le bruit de roulement de l'auto suffit à alerter les passants de la présence de l'auto

L'hybride plaisirLorsque le pied se fait plus lourd et que le V6 entre en action, c'est une nouvelle fois par sa discrétion et son savoir vivre que cette berline se distingue. Les échanges entre les blocs électrique et thermique - le premier assiste le second à l’accélération et fait office de générateur au freinage - et les transitions entre les différentes phases sont ainsi quasi indécelables. Même la récupération d'énergie au freinage, et c'est plus rare, ne vient pas perturber le dosage de ce dernier. Comme sur toute hybride, on peut cependant s’émouvoir de la gestion perspicace des flux d'énergie via un affichage dédié.

Grâce aux 306 ch du V6 assistés des 68 ch (50 kW) et 270 Nm du moteur électrique, il est clair que la M35h ne traîne pas en route. Ses accélérations joufflues et ses reprises éclair lui confèrent une efficacité certaine, traduite par d'excellents chronos. Le 0 à 100 km/h tombe ainsi en 5,5 s, contre 6,2 s pour la M37 de 320 ch (5,9 s pour une Lexus GS 450h) et la vitesse maxi atteint 250 km/h. Cette réserve de puissance permet d'effacer l'embonpoint de 115 kg induit par le système hybride et les batteries lithium-ion (436 V, 1,4 kWh de capacité). En revanche, ces dernières ne passent pas inaperçues dans le coffre sur lequel elles empiètent quelque peu, réduisant son volume de 150 litres pour une capacité finale de 350 litres.

Si elle n'a pas droit aux roues arrière directrices des versions S, la M35h n'en demeure pas moins étonnement précise et habile. Cette propulsion à la direction bien calibrée présente une agilité des plus réjouissantes, doublée d'un confort de marche ouaté sans recourir pour cela à un amortissement sophistiqué. Les férus d'assistances high-tech pourront néanmoins s'en donner à cœur joie sur notre version GT Premium, qui combine une surveillance d'angle mort, un régulateur de vitesse intelligent, une alerte anticollision, un système de prévention des écarts et une climatisation automatique ''Forest Air'' à diffuseur de parfum...




Croqueuse de dieselTout cela a bien évidemment un coût, mais celui-ci se montre plutôt compétitif face à la concurrence. A 55 100 euros en finition GT (61 200 euros pour notre GT Premium), la M35h donnera d'abord du fil à retordre à sa sœur diesel M30d, seulement 1 100 euros moins onéreuse. Écart qui chute même à 250 euros en tenant compte du malus de 1 600 euros de cette dernière (750 euros la M35h). Chez la concurrence, la Lexus GS 450h est la cible désignée (340 ch / 7,7 l/100 km). De technologie moins récente, celle-ci réclame quelques 59 200 euros au bas mot.





autodeclics.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 12:43:41 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Infiniti FX50 Sebastian Vettel : tuning façon Formule 1 ?


Le champion du monde en titre s'est offert un modèle dédié chez Infiniti. Cette version unique du crossover FX50 a été peaufinée par Sebastian Vettel, et sera présentée au Salon de Francfort 2011.



 


Cette version spéciale Sebastian Vettel de l'Infiniti FX50 sera de la fête à Francfort.
 

Pas d'info  
 

Malheureusement avec cette première photographie, aucune information n'a été divulguée. Cependant, on devine une version édulcorée, avec un nouveau bouclier avant, plus sportif, des jantes et rétroviseurs noirs, ainsi qu'un aileron de toit. Une sorte de nouvelle Infiniti FX50 S, comme Sebastian Vettel... 

Tous les détails devraient être dévoilés à l‘aube du Salon de Francfort, le 13 sptembre prochain.   


Matthieu LAURAUX
29 août 2011
tf1.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Dim 4 Sep - 19:52:04 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Salon de Francfort 2011 : Infiniti FX Sebastian Vettel version à 300 km/h ?Infiniti a livré un peu plus de détails sur sa variante unique FX50 Sebastian Vettel, d'apparence plus sportive, et apparemment très puissante puisque sont évoqués les 300 km/h !



Le crossover Infiniti FX by Sebastian Vettel ira-t-il vraiment jusqu'à 300 km/h ? 

 
Look sportif
 
Nous avions déjà vu partiellement le look de cet Infiniti FX peaufiné par Sebastian Vettel. Le crossover japonais, récemment restylé, abaisse sa garde au sol, muscle son bouclier avant, doté d'un spoiler en fibre de carbone, le toit est prolongé d'un aileron et un extracteur s'invite à l'arrière. 

 

300 km/h
 
C'est la caractéristique qui fait trembler. Si les apports extérieurs ne sont pas frissonnants, cette petite phrase a de quoi émoustiller, l'Infiniti FX50 illustrerait "le désir du champion du monde de pouvoir rouler dans un crossover à 300 km/h sur les autoroutes à vitesse libre de son pays natal." En tous cas, la marque annonce une évolution moteur...

 
Encore des inconnues, les spécifications seront rendues publiques au 13 septembre 2011 pour le Salon de Francfort, au mieux. 
 




Matthieu LAURAUX
02 septembre 2011
turbo.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 00:29:45 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

L'Infiniti M35h entre dans le livre des records


L'Infiniti M35 Hybride vient de battre le record d'accélération du 400 m D.A. pour un modèle hybride. Une performance qu'Infiniti n'a pas manqué de faire homologuer au Guinness des records.



Record Infiniti M35h Image © Infiniti


L'Infiniti M35h vient d’inscrire son nom dans le livre Guinness des records. Pilotée par le journaliste Tim Pollard elle a réalisé le 400 m DA en 13,9031 secondes (moyenne de l’ensemble des tours), le meilleure score relevé par l'institution pour une hybride complète.

Infiniti est fier de comparer ce chiffre avec ceux de la Lamborghini Countach S (13,9 s) ou de la Porsche 997 Carrera (13,6 s). L'affrontement avec la toute nouvelle Lexus GS 450h s'annonce chaud...


automobilechallenges.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 26 Sep - 12:27:19 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Le constructeur japonais Infiniti a publié le 20 septembre, un communiqué de presse expliquant que son modèle M35h avait établi un record du monde, comme étant la voiture hybride la plus rapide en accélération. Le communiqué a immédiatement été relayé par des douzaines de médias partout dans le monde.

Mais si on prend quelques minutes pour vérifier l'information, on s'aperçoit que le temps de l'Infiniti M35h pour parcourir le quart de mile (400 m) départ arrêté (13,896 secondes sur le cliché ci-contre), a été battu par la BMW X6 hybride, testée par Edmunds ou Car and driver. On ajoutera aussi qu'en vitesse de pointe, l'Infiniti M35h plafonne à 250 km/h, alors que la Porsche Panamera hybride atteint les 270 km/h.

Cette auto n'est alors en aucune manière l'hybride la plus performante du monde, et nous ne comprenons pas à quoi joue Infiniti, une marque qui se voudrait de prestige, en se vantant d'un record dont il ne faut que 3 minutes pour vérifier qu'il est faux.



Laurent J. Masson
moteurnature.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mar 18 Oct - 10:32:25 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Infiniti M35h

Plaisir infini-ti




Plus anonyme encore que Lexus sur notre territoire, Infiniti rêve de conquête. Avec l'arrivée aujourd'hui d'une motorisation hybride sous le capot de sa berline M, la marque premium de Nissan calque sa stratégie sur celle de son confrère pour se faire (re-)connaitre. Un parti-pris qui pourrait être payant tant cette routière est aboutie…


CLIQUEZ ICI POUR VOIR LE DIAPORAMA PHOTO DE L'INFINITI M35h HYBRIDE.
http://www.turbo.fr/diaporama/photo-essai-infiniti-m35h-les-photos-22822/

Connaissez-vous Infiniti ? A cette question toute bête, le conducteur français moyen n'aura pas forcément la réponse, sauf peut-être s'il a suivi la saison 2011 de F1 à travers l'écurie Red Bull Renault (dont Infiniti est sponsor) ou voyagé aux USA puisque la marque y est implantée depuis plus de 20 ans.

Pour ce qui est de la présence de cette division haut de gamme de Nissan en Europe, elle n'a été annoncée par Carlos Ghosn qu'à l'occasion du Salon de Genève 2008.

Depuis, la marque a réussi son débarquement dans 21 pays européens malgré la crise, mais la force de frappe du réseau n'est pas forcément la même dans tous les états.

En France, Infiniti ne saurait faire peur à l'etablishment allemand ou à son frère ennemi Lexus, puisque la firme ne dispose que de 3 succursales : Paris, Lyon et Cannes. Faible.

Pour atteindre les 10 % du marché mondial des véhicules de luxe d'ici 2016, il faut donc passer à la vitesse supérieure. En offrant notamment un peu d'avant-gardisme écologique avec la M35 h, version hybride de la nouvelle berline M lancée au Salon de Genève 2010.



UNE ENTRÉE EN MATIÈRE ÉLECTRISANTE

Quelle que soit la version, cette berline massive (4,95 m de long pour 1,85 m de large et 1,50 m de hauteur) ne passe pas inaperçue. La forme très organique de sa carrosserie, la ceinture de caisse haute et le bosselage du capot dans le prolongement des phares donnent incontestablement de la prestance à la M.

Tout comme une Lexus indique plutôt discrètement son pedigree hybride, l'Infiniti M35h vante assez peu sa différence. Seuls le mot HYBRID sur les ailes avant et le petit "h" apposé sur l'arrière-train distingue cette motorisation du reste de la gamme.

Ce n'est qu'à l'ouverture du coffre que la version hybride marque vraiment sa différence. En mal : la capacité de chargement se trouve bien handicapée par la présence des batteries Li-Ion. Vu son gabarit, les 350 litres disponibles paraissent bien anecdotiques.

Pour un peu, on se croirait presque face à une électrique : la Renault Fluence ZE en offre à peine moins tandis que la classique M37 dispose quant à elle de 500 litres. Dommage, d'autant qu'il n'est pas non plus possible de rabattre les dossiers…

Heureusement, Infiniti soigne mieux ses occupants dans l'habitacle. La planche de bord se donne des airs de Nissan 370 Z endimanchée, tandis que les sièges en cuir ventilés (intégrant des haut-parleurs Bose ; de série sur GT Premium), la qualité et l'assemblage des plastiques ou encore l'espace aux genoux digne d'une Classe S rendent l'atmosphère particulièrement cossue.

Le rendu est donc beaucoup plus crédible que celui d'une Lexus LS 600h, mais la console centrale donne le tournis tant les boutons sont présents en nombre….sans compter l'écran tactile. Une ergonomie un peu plus poussée n'aurait pas fait de mal !

Le tour du propriétaire achevé, il est temps de démarrer —sans bruit— et de voir ce que ce V6 3.5 de 306 ch appuyé d'un moteur électrique de 68 ch a dans le ventre…


LE PLAISIR DE CONDUIRE UNE ÉLECTRIQUE, L'ANGOISSE DE LA PANNE EN MOINS

Dès les premiers tours de roue, on sent bien que l'on est à bord d'une vraie full-hybrid et pas l'une de ces voitures "bonne conscience" (Mercedes S400 Hybrid pour ne citer qu'elle...) qui trompent sur la qualité de la marchandise.

Mais à la différence d'une Toyota Prius qui se lance en mode tout électrique et bascule ensuite sur le moteur thermique lorsqu'on hausse le rythme, ici c'est plutôt l'inverse. Bien souvent, le V6 propulse les 1.830 kg de la bête (soit 115 de plus que la M37) sur les premiers mètres et le moteur électrique prend le relais ensuite.

La berline de luxe va même plus loin. Sur autoroute à 110 km/h, votre compte-tours peut brutalement tomber à zéro et la M continuer sur sa lancée pendant 3 ou 4 longues minutes… bien que votre pied droit se fasse de plus en plus pesant sur la pédale d'accélérateur ! De fait, cette M35h semble plus aboutie encore technologiquement que la Porsche Panamera S Hybrid, pourtant déjà bien née.

Du point de vue des chiffres, le 0 à 100 km/h abattu en 5,5 s (contre 6 s pour la Panamera) et la V-Max limitée à 250 km/h forcent le respect, même si à ce petit jeu la Porsche domine avec ses 270 km/h, absence de bride oblige.

Et que ceux qui ont déjà goûté à une hybride grand-public (Toyota Prius ou Auris HSD, Honda Insight et Jazz) se rassurent, il n'est pas question ici de faire confiance à une vulgaire boite CVT pour entrainer toute cette puissance aux roues arrière.


Infiniti a fait le choix d'une transmission automatique à 7 rapports reliée directement au moteur électrique via un embrayage à bain d'huile. Un second embrayage (sec) permet d'accoupler le bloc thermique à l'électrique.

Grâce à cette disposition atypique, le constructeur promet une économie de carburant de l'ordre de 10 %, avec en prime des passages de rapport plus rapides.

Cela se vérifie sur notre parcours puisque la M35h n'a consommé que 7,9 l/100 km de moyenne. De plus, l'astucieux compteur d'éco-conduite a permis de vérifier qu'en moyenne un 1/5ème de notre parcours était réalisé en tout électrique. Plutôt prometteur et déculpabilisant quand il s'agit de lâcher la bride ensuite.

Ne vous attendez tout de même pas à vous lancer dans une course de côte avec votre hybride. Si le moteur répond au diapason et la boite itou, le compromis de suspension privilégiant le confort et le surpoids du train arrière pénalisent considérablement la M35h dans les enchaînements de courbes prises à vitesse soutenue.

Le léger roulis généré s'accommode assez mal avec une conduite virile, bien que la direction fasse preuve d'un compromis douceur/précision idéal. Les freins ne rajoutent rien à l'affaire puisque leur consistance a tendance à varier d'une pression à l'autre en fonction de la récupération d'énergie.

Le mode Sport s'appréciera donc surtout sur autoroute pour faire des départs canon et essayer d'entendre un peu le timbre voluptueux du V6. "Essayer", car l'insonorisation de cette berline est tellement aboutie qu'en temps normal il s'avère difficile de repérer à l'oreille le changement électrique/thermique, sauf à mettre le pied dedans comme un sauvage bien sûr. Seule une vibration résiduelle trahira la plupart du temps cette transition.


UN TARIF DÉGRIFFÉ

Côté tarif, la Infiniti M35h s'avère être une vraie solution anti-crise et anti-déprime, pour qui veut investir dans une voiture haut de gamme sans y laisser toute sa fortune.

Deux finitions sont proposées GT et GT Premium, à respectivement 55.100 et 61.200 €. A la première déjà très complète (placage bois, sellerie cuir, sièges avant électriques, chauffants et ventilés, caméra de recul, Bluetooth, phares Xenon etc…), la seconde ajoute un système de gestion de l'air qui régule l'humidité et diffuse des parfums, un store pare-soleil électrique, une alerte anticollision, un GPS, 16 Haut-parleurs Bose ainsi qu'un système de maintien dans la file et de prévention des angles morts. Bref, la totale.

Chez Lexus, la GS 450h plus petite et moins puissante de 68 ch coûte 5.300 € de plus. Une Porsche Panamera Hybrid plus flatteuse mais à peine plus puissante de 16 ch (tout en étant moins logeable) multiplie par 10 ce surcoût. Autant dire que l'Infiniti M35h gagne à être connue !



Notre avis

Conjuguant plaisir de conduite et consommation contenue pour un V6, cette Infiniti M35h gagnerait à être connue. D'autant que son design frais et organique contraste avec les véhicules verts actuellement présents sur le marché. Un très bon plan donc et un sacré outsider. Reste encore à développer un vrai réseau !


turbo.fr
Romain Bartoli
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Sam 31 Déc - 20:23:36 (2011)    Sujet du message: NISSAN Répondre en citant

Infiniti G37 "Black Bison Edition" par Wald International

Wald International a encore frappé avec sa finition « Black Bison Edition ». Cette fois-ci c’est l’Infiniti G37 qui est la cible de cette préparation.
Comme pour la Mercedes SL en octobre dernier, le préparateur japonais nous offre une version restylisée de la berline nippone vendue sur le marché japonais sous le patronyme de Nissan Skyline
.

Et comme pour le roadster allemand, cette nouvelle préparation reprend le nom de « Black Bison Edition ». Au menu de ce travail, un tout nouveau kit aérodynamique. Ce dernier se compose d'un bouclier avant qui intègre des bandes de feux à LED à chaque extrémité.

Jupes latérales et nouveau diffuseur arrière sont également au centre de ce kit aérodynamique. La calandre reçoit elle une finition noire. Un double aileron est aussi présent sur le coffre.

Enfin pour donner un aspect sportif à la berline, Wald International offre des jantes en alliage 20 pouces et un nouveau système d'échappement avec deux doubles sorties massives.

En revanche, le tuner nippon n'a pas fait de modifications sous le capot de cette Infiniti G37.

Il y a de fortes chances de voir ce modèle lors du Tokyo Auto Salon en janvier prochain.





















Xavier Dessenoix
28 Décembre 2011
Turbo.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 715
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 21 Avr - 21:14:42 (2013)    Sujet du message: Infinity M35h Répondre en citant

Infiniti M35h : La super limousine hybride de Nissan





Source : www.latribune.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:25:49 (2017)    Sujet du message: NISSAN

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Fiches techniques véhicules -> Autres origines Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation