Profession : chauffeur de François Fillon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 715
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 2 Juin - 11:44:23 (2011)    Sujet du message: Profession : chauffeur de François Fillon Répondre en citant

A. est un chauffeur un peu particulier. Il a la responsabilité du Premier ministre. Et s’il tient à garder l’anonymat, c'est à cause du secret défense. Il a accepté de répondre à nos questions.

Gabarit d'armoire à glace, voix grave et crâne rasé, il aurait pu jouer les gros bras dans un film dialogué par Audiard. Assurément, A. n'est pas le genre de type qu'il faut énerver trop longtemps. C'est pourtant avec passion et amabilité qu'il a accepté de répondre à nos questions. Cet ancien mécano, passé par l'armée et par le Samu, est aujourd'hui l'un des chauffeurs de François Fillon. Coup de volant exceptionnel, sang-froid et savoir-faire constituent son quotidien.

Comment se retrouve-t-on chauffeur de Premier ministre ?

A. : Passionné de conduite et de mécanique depuis l'enfance, j'ai d'abord exercé la profession de mécanicien, avant de m'engager dans l'armée, pendant cinq ans. Ensuite, je suis devenu pompier, puis ambulancier au Samu. Décidé à changer de voie, j'ai envoyé mon CV à quelques administrations et ministères. J'ai eu une réponse positive du ministère de la Justice puis, au bout de mon contrat de six mois, le directeur de cabinet a voulu me garder. Je suis ensuite passé au service de Matignon.

Avez-vous dû passer par une formation particulière ?

On nous demande à tous d'avoir nos permis, poids lourds compris. Puis, j'ai passé un concours administratif, où j'ai terminé troisième sur 550 candidats. Après une formation classique à la sécurité routière, j'ai suivi un stage anti-agression et conduite défensive chez Gérald Marteau, le patron de Driver Privilège, qui est aussi formateur pour le GIGN.

Conduire un Premier ministre, est-ce différent de la conduite de tous les jours ?

La plupart du temps, la conduite se déroule calmement et dans le respect du code de la route. Je dois, bien sûr, être particulièrement vigilant et attentif, et me préparer à toutes les éventualités pour échapper à une agression. Une fois dans la voiture, le Premier ministre est placé sous ma responsabilité. Mais la principale différence, c'est que la voiture doit toujours être en mouvement, ne jamais marquer de temps d'arrêt.

Y compris aux feux rouges ?

Oui, le véhicule reste constamment en mouvement. Contrairement à ce que croit le grand public, ce n'est pas par plaisir ou grâce à des passe-droits que les véhicules du PR [président de la République, NDLR] ou du PM [Premier ministre] ne s'arrêtent pas aux feux rouges, mais tout simplement parce que la sécurité la plus élémentaire l'exige. A l'arrêt, un véhicule est bien plus vulnérable qu'en mouvement, et échapper à une agression est beaucoup plus difficile.

Et en cas d'agression ou de barrage ?

Ma mission est d'assurer la sécurité du PM. En cas d'agression, le but est toujours d'avancer, quels que soient les conditions ou les obstacles. Nous sommes toujours suivis par une escorte et encadrés par des motards. Mais, en cas de barrage, une des trois voitures de l'escorte devient voiture bélier, avec pour consigne de dégager la voie pour permettre à la voiture du Premier ministre de passer.

La voiture bélier va donc venir percuter l'obstacle pour ouvrir la route ?

Oui, en cas de besoin, les chauffeurs sont formés à ce genre d'éventualité, ils connaissent les points d'impact à viser pour passer.

Quels véhicules utilisez-vous ?

Entre les véhicules officiels et les véhicules d'escorte, essentiellement des 607, C5, C6, 307, Scénic et Modus. La voiture du Premier ministre est une Citroën C6 blindée, avec des freins, des pivots et des articulations renforcés. Un véhicule extrêmement efficace, capable de vous arrêter en quelques mètres sur un gros freinage à haute vitesse.


En plus de vos fonctions de chauffeur, pouvez-vous devenir, à l'occasion, garde du corps ?


Ma mission consiste avant tout à transporter le PM et à le conduire à bon port quoi qu'il arrive. Il dispose de ses gardes du corps, en plus de l'escorte. Mais, en cas de besoin et si la situation se présente, je suis également formé pour assurer sa sécurité physique.

Source : www.01men.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Juin - 11:44:23 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation