Michel Abad, Chauffeur de malfaiteurs

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 06:38:59 (2011)    Sujet du message: Michel Abad, Chauffeur de malfaiteurs Répondre en citant

MICHEL ABAD Chauffeur de malfaiteurs
javascript:;javascript:;javascript:;javascript:;http://www.pressdisplay.com/pressdisplay/fr/showarticle.aspx?article=7b756b…javascript:;


Son quotidien ne ressemble pas vraiment à celui de nos grandsparents. Michel Abad est un spécialiste du vol à main armée. Sa mission ? Servir de chauffeur à des malfaiteurs. Son bilan ? Sept agences postales près de Montpellier (Hérault) et de Béziers en cinq mois. Le braqueur professionnel est incarcéré en 1997, puis il est mis sous contrôle judiciaire. Avant son procès, il s’évapore dans la nature pour mener une petite vie tranquille et il est condamné par contumace en 2001 à vingt ans de prison. En 2007, il est retrouvé par les policiers à Royan (Charente-Maritime) et mis en prison. Il a 74 ans, se déplace en fauteuil roulant avec une bouteille d’oxygène. En 2008, la cour d’assises de l’Hérault le condamne à quatre ans de prison.


Son histoire :
Sergent Michel ABAD du 1er REP
 


"Sergent Michel ABAD du 1er REP - Seul évadé du Camp de Thol"







Plus de 2000 combattants de l'OAS ont été emprisonnés dans diverses prisons de métropole.
Parmi le plus connue :

Le Camp de THOL est situé dans l'AIN à coté de BOURG en BRESSE. Cet ancien camp militaire a servi jusqu'en 1962 de centre d'internement pour le FLN.
De 1962 à 1966 (ou plus) y ont été regroupés les combattants de l'OAS ayant eu des condamnations inférieures à 5 ans (vrai au début puis ensuite cette règle a évolué). Après l'OAS ce site a continué de servir de camp d'internement principalement pour les personnes en situation irrégulière.
Cette prison était composée d'une douzaine de baraquements-dortoirs, d'un stade de football et d'un batiment récréatif, le tout ceinturé par une double rangée de grillage et surmontés de miradors. Elle était gérée par l'administration pénitentiaire et la garde dépendait d'une compagnie de CRS.
Il y a eu une évasion de ce camp: ABAD Michel, sous officier du 1er REP Début 1964, le sergent ABAD Michel s’évade en se faisant transférer à l’hopital de Bourg en Bresse. Il lui restait 3/4 mois à accomplir. L’air de la liberté a été le plus fort. Il sera le seul évadé du Camp de Thol.

Sergent Michel ABAD
Originaire d'OUJDA (Maroc)
7 ans au 1er REP
2 blessures
adjoint du Lt DEGUELDRE
Seul évadé du Camp de Thol
puis l'Exil en Espagne


patrianostra.eu
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 06:38:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 06:39:25 (2011)    Sujet du message: Michel Abad, Chauffeur de malfaiteurs Répondre en citant

MICHEL ABAD Chauffeur de malfaiteurs




Son quotidien ne ressemble pas vraiment à celui de nos grandsparents. Michel Abad est un spécialiste du vol à main armée. Sa mission ? Servir de chauffeur à des malfaiteurs. Son bilan ? Sept agences postales près de Montpellier (Hérault) et de Béziers en cinq mois. Le braqueur professionnel est incarcéré en 1997, puis il est mis sous contrôle judiciaire. Avant son procès, il s’évapore dans la nature pour mener une petite vie tranquille et il est condamné par contumace en 2001 à vingt ans de prison. En 2007, il est retrouvé par les policiers à Royan (Charente-Maritime) et mis en prison. Il a 74 ans, se déplace en fauteuil roulant avec une bouteille d’oxygène.

De l’OAS à des hold-up de banque… avec sa canne

La justice lui reproche d’avoir servi de chauffeur à des gangsters chevronnés dénommés Charly Demba, Alain Contreras et Philippe Peyronnet, pour deux hold-up commis contre les postes de Grabels et Saint-Jean-de-Védas en 1996. Celui qui, déjà, était surnommé "le vieux", en raison de sa calvitie et ses difficultés à marcher, est aussi accusé d’avoir commis deux braquages en solitaire, à Roujan et Magalas, en février 1996, contre des Caisses d’épargne. Ce qu’il reconnaît. Il serait aussi impliqué dans deux vols à main armée et une tentative contre les Crédits agricoles de Maraussan, Villeneuve-lès-Béziers et Poussan, en mars et avril de cette même année 1996. Là, il aurait aussi servi de chauffeur et aurait été aperçu s’aidant d’une canne pour se déplacer… Michel Abad a derrière lui un lourd passé judiciaire : six condamnations entre 1969 et 1989, dont trois devant des cours d’assises déjà pour des vols (Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Hérault). L’homme a trafiqué le haschich et les voitures en Espagne (où il d’ailleurs été incarcéré à la fin des années 90). Né au Maroc, apprenti plombier, il aide son père à la propriété agricole avant de s’engager dans la légion étrangère de l’armée marocaine en 1957. Blessé lors de la guerre d’Algérie, décoré, il déserte en 1961 pour rejoindre l’OAS, ce qui lui vaudra deux ans de prison pour complot contre la sûreté de l’État. Avant de prendre la direction de Marseille, puis l’Espagne, s’installant durablement dans la délinquance alors que son état physique s’est dégradé au fil des ans.

En 2008, la cour d’assises de l’Hérault le condamne à quatre ans de prison.


Son histoire :
Sergent Michel ABAD du 1er REP
 


"Sergent Michel ABAD du 1er REP - Seul évadé du Camp de Thol"







Plus de 2000 combattants de l'OAS ont été emprisonnés dans diverses prisons de métropole.
Parmi le plus connue :

Le Camp de THOL est situé dans l'AIN à coté de BOURG en BRESSE. Cet ancien camp militaire a servi jusqu'en 1962 de centre d'internement pour le FLN.
De 1962 à 1966 (ou plus) y ont été regroupés les combattants de l'OAS ayant eu des condamnations inférieures à 5 ans (vrai au début puis ensuite cette règle a évolué). Après l'OAS ce site a continué de servir de camp d'internement principalement pour les personnes en situation irrégulière.
Cette prison était composée d'une douzaine de baraquements-dortoirs, d'un stade de football et d'un batiment récréatif, le tout ceinturé par une double rangée de grillage et surmontés de miradors. Elle était gérée par l'administration pénitentiaire et la garde dépendait d'une compagnie de CRS.
Il y a eu une évasion de ce camp: ABAD Michel, sous officier du 1er REP Début 1964, le sergent ABAD Michel s’évade en se faisant transférer à l’hopital de Bourg en Bresse. Il lui restait 3/4 mois à accomplir. L’air de la liberté a été le plus fort. Il sera le seul évadé du Camp de Thol.

Sergent Michel ABAD
Originaire d'OUJDA (Maroc)
7 ans au 1er REP
2 blessures
adjoint du Lt DEGUELDRE
Seul évadé du Camp de Thol
puis l'Exil en Espagne


patrianostra.eu
AFP
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
CPA
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Mai 2008
Messages: 1 494
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 07:20:15 (2011)    Sujet du message: Michel Abad, Chauffeur de malfaiteurs Répondre en citant

Le Camp de THOL :


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:21:03 (2017)    Sujet du message: Michel Abad, Chauffeur de malfaiteurs

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation