L'interview d'un spécialiste : Jesus Vazquez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Christophe
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 555
Localisation: Belfort / Paris

MessagePosté le: Mar 17 Avr - 19:05:39 (2007)    Sujet du message: L'interview d'un spécialiste : Jesus Vazquez Répondre en citant

"PILOTE" GARDE DU CORPS

SUISSE
Article d'archive securimag 2001

C'est pendant ses 3 ans d'engagement à la légion étrangère espagnole à Ceuta, une enclave espagnole au Maroc (Tercio Duque de Alba) que Jesus Vazquez Rivera apprend les bases de son métier de garde du corps. En effet, il a entre autres missions la direction de deux équipes d'escorte composées de 6 hommes chacune, les Gastadores,les gardes du corps des commandants, des colonels... C'est également là qu'il adopte le surnom de "Fiancé de la Mort" car les légionnaires comme les gardes du corps, surtout en Espagne dont l'histoire est malheureusement liée à celle du terrorisme, défient la mort tous les jours. Après avoir quitté l'armée professionnelle avec les honneurs, il revient en Suisse où il réside et se lance dans les sports de combat (boxe, full contact...). Il devient président de la fédération suisse de full-contact et champion d'Europe en 1984 : il connaît donc le ring et les combats...
Parallèlement, en tant qu'homme de terrain, il étudie le terrorisme international, ses modes opératoires au travers des cas réels qui se sont déroulés en Espagne et ailleurs...
En 1985-86, il approche de nouvelles tactiques d'escortes avec Guillermo Lovelle qui a suivi des cours avec un ancien SAS. Ce groupe spécial anglais comportait déjà une petite cellule chargée de la protection rapprochée. Jesus Vazquez bénéficie ainsi de son instruction tactique.

En 1987, il rencontre Claude Charrière, instructeur fédéral de tir et ils créent le concept du "Tir professionnel".
En 1988, il fonde Delta Protection SA, une société de service de protection rapprochée qui lui permet de travailler avec 2 équipes en Europe. Son professionnalisme est reconnu à la hauteur de ses innovations techniques et tactiques en matière de protection de personnes (escorte à pied et en voiture, tir professionnel et tactiques d'évacuation).
D'ailleurs, sur la demande d'importants chefs d'entreprise comme le nouveau président de Renault ou celui des assurances GMF dont les prédécesseurs ont été victimes d'attentats, il s'occupe de former leurs chefs de sécurité.
En dehors des équipes de sécurité de multinationales, il forme des équipes de sécurité d'agences privées et donne des cours à des instructeurs de corps gouvernementaux.
Dans le même temps, il fait les premières démonstrations de tonfa police en France et en Suisse avec Jon Collins, - - instructeur reconnu d'a, martiaux et de sports de combat pour la police et le FBI aux États-Unis et qui est également instructeur maître-chien.
"Tout le monde parlait alors du tonfa police, de Monadnock... mais personne ne savait ce que c'était exactement ; sauf peut-être Robert Paturel qui avait fait plusieurs stages aux États-Unis", précise Jesus Vazquez.
Premier à présenter les techniques tonfa, il ne saisit cependant pas l'occasion d'exploiter l'exclusivité commerciale Monadnock mais se perfectionne également au maniement du bâton télescopique tactique et crée la synthèse nommée "Stealth Stick".
Enfin, dans un souci de professionnalisme et voulant apporter sa contribution à l'évolution technique de la protection rapprochée, il crée en 1997 la société de formation ISI (Intensive Security Instruction) que "claude Charrière intègre en 98.
Sous l'enseigne Kukri (sabre des gurkhas au maniement duquel il forme ses stagiaires), il enseigne la protection personnelle de personnes suivant un concept progressif en 3 niveaux de formation. (www.kukri.com)
C'est au cours d'un niveau 111 que nous avons pu évaluer le rôle du "pilote garde du corps" lors d'évacuations face à une menace de mort...


LE "PILOTE GARDE DU CORPS"

Au fil des ans, avec son expérience professionnelle, Jesus Vazquez a choisi de ne travailler que dans la protection rapprochée à haut niveau de risque. C'est dans ce contexte qu'entre en jeu le rôle essentiel du pilote garde du corps.
"Pourquoi la dénomination "pilote garde du corps" ? Suite à notre expérience du terrain, un chauffeur classique même très professionnel n'est pas capable d'évacuer son équipe et le VIP face à un attentat ou une agression terroriste, explique Jesus Vazquez. Cela demande un apprentissage particulier .- une formation de pilote de voiture et une formation complète de garde du corps.
Une formation de pilote pour être capable de maîtriser son véhicule, l'arrêter brusquement, faire demi-tour, pouvoir repartir et faire des manoeuvres précises indispensables à toute tactique d'évacuation. Le pilote doit avoir suivi des cours chez des constructeurs automobiles. Nous ne dispensons quant à nous, que les techniques de base simples (demi-tour, aquaplanning ... ). Il doit devenir un véritable pilote de rallye. Il devra s' entraîner sur tout type de voiture même avec protections balistiques car elles modifient sensiblement les réactions du véhicule."
Mais le pilote fait partie intégrante d'une équipe de protection rapprochée composée de 3 à 6 personnes qui travaillent en osmose et qui s'entraînent continuellement ensemble. Ce
sont des gens qui se connaissent parfaitement, s'épaulant les uns les autres. Cette équipe est modulable en fonction de la mission de 3 personnes minimum jusqu'à 6. Ne pas oublier que nous sommes toujours dans le cadre d'une mission à haut risque.
"Le pilote garde du corps est un garde du corps à part entière, continue Jesus Vazquez, et il suit la même formation que les autres. D'ailleurs tous les agents doivent pouvoir être interchangeables en cas de nécessité même si le pilote est celui qui possède le plus d'affinité avec la conduite. Chacun a sa spécialité en dehors de sa formation globale.
Le pilote sera donc formé au tir et aux diverses tactiques qui permettront à l'équipe de faire face à une menace. Comment une équipe peut-elle sortir d'une voiture avec son client si le chauffeur ne sait pas comment elle agit tactiquement ?"
En effet, on parle ici de techniques, de tactiques, de stratégies de terrain qui permettent de sauver la vie d'une personne réellement menacée.
Il y a donc une différence à faire entre le pilote garde du corps et d'autres types de chauffeurs qui ont une profession qui leur est propre, comme pour commencer les taxis.
"Il y a le chauffeur de limousine, précise Jesus Vazquez c'est ce que tout le monde voit dans le show-business, dans les hôtels... c'est un chauffeur professionnel qui doit avoir soit permis spécifique et qui est à disposition de la clientèle d'hôtel, des maisons de compagnies de service ; ils font office de taxi de luxe ponctuellement.
Il y a le chauffeur de direction du président d'une compagnie par exemple. Ce professionnel a intérêt à être initié aux techniques de pilotage basiques (contrôle du véhicule sur neige, aqua-planning, freinage brusque, demi-tour...) mais également à celles d'antiagression. Il peut être un confident voire un conseiller de son client car il s'en occupe à temps complet.
Enfin il y a le pilote garde du corps .- c' est un chauffeur accompli qui a fait du pilotage (rallye...). Il fait partie intégrante d'une équipe de gardes du corps formés aux tactiques asti-terroristes ou d'antiagression et il s'entraîne avec eux. Il travaille ponctuellement pour le client menacé au même titre que le reste de l'équipe de gardes du corps. Il n' entretient donc pas de relations privilégiées avec le VIP d'autant que dans la voiture ils sont 3 et non pas tous les deux tous seuls. Normalement un chauffeur de limousine ou de direction conduit son client et une personne supplémentaire de son entourage (femme, ami, collaborateur..), mais dans ce cas le client est tout seul avec les agents de protection rapprochée."

ROLE ET MISSIONS DU PILOTE GARDE DU CORPS

le pilote garde du corps joue un rôle crucial au sein de l'équipe de protection rapprochée lors des évacuations face à une attaque.
"Une équipe d'escorte ne peut pas évacuer le client en cas d'attaque si le pilote n'est pas correctement positionné tactiquement et s'il n'aide pas à l'évacuation par une riposte de feu ; ainsi lors d'une évacuation, il est probable que l' équipe de gardes du corps n'ait même pas à tirer jusqu'à ce qu'elle ait mis à couvert le client. Par contre, c'est le pilote qui par son tir et sa dextérité permettra l'évacuation du VIP soit vers un véhicule de récupération ou en venant le récupérer par la suite, soit vers un lieu à couvert. Il reste sur place en couverture, repart s'il le peut et va peut être donner sa vie. C'est à lui qu'appartient la décision de stopper le véhicule en tenant compte de la configuration du terrain, de le positionner pour employer telle ou telle tactique que ce soit à 1, 2, 3 voitures ou avec un convoi de type présidentiel. Son rôle nécessite une vivacité intellectuelle au-dessus de la moyenne; il doit pouvoir agir très rapidement et de façon adaptée à la situation : il connaît parfaitement son sujet. L'évacuation est une responsabilité collective des gardes du corps et du pilote garde du corps dont le détonateur dans le convoi est le pilote. On voit donc bien là son importance.,,
A noter que les techniques à véhicule sont valables également lors de la récupération du VIP à pied par exemple.

Lors d'une action, c'est le pilote garde du corps de la voiture du Principal qui devient le décideur.
"Dans une équipe pe de protection rapprochée, précise Jesus Vazquez, il n'y a pas de leader ; tout le monde est indépendant ; chacun possède les mêmes bases, sa personnalité, sa spécialité et tout le monde travaille ensemble.
Le chef de sécurité est celui qui est le lien avec l'extérieur, le client, ses supérieurs, les renseignements, la formation... C'est lui qui donne les ordres de départ et fait le briefing. Une fois les ordres donnés, il n'y a plus d'erreurs à commettre, chacun doit faire son métier. C'est la raison pour laquelle on parle d'équipe qui se connaît parfaitement, s'entraîne ensemble... c'est aussi pour cette raison que l'on ne peut pas prendre un pilote extérieur à une équipe sur un contrat où il y a une menace de mort car il en va de la survie du VIP comme de l' équipe.
Mais dès qu'il y a une action et que l'équipe se trouve à bord de véhicules, c'est le pilote garde du corps qui devient le décideur et non pas le chef de sécurité. Le numéro 1 des pilote est celui qui conduit le VIP, car c'est lui qui est capable de voir comment il va se positionner pour permettre l' évacuation ou simplement manoeuvrer pour échapper au problème.
C'est également lui qui donne l'ordre pour repartir, sauf si le VIP a changé de véhicule."
En dehors de son rôle dans le feu de l'action, le pilote garde du corps a des fonctions à remplir :
Il lui incombe de veiller à l'état du véhicule et de ses accessoires.
Il s'assure de ne jamais faire le plein au cours d'un transport.
Il ne porte ni uniforme ni autre signe distinctif de sa fonction. En accord avec son client, il varie d'une façon imprévisible les parcours de ses trajets réguliers et même ses horaires de service.
Il circule de préférence sur les voies centrales de la chaussée (plus grande difficulté d'interception aux feux rouges...).
De même, il ne se gare pas toujours aux mêmes endroits à l'aller et au retour de ses trajets réguliers. Bref, il évite la routine.
Il veille à toujours se garer à quelque distance du domicile et du bureau de son employeur, arrivant un quart d'heure avant l'heure afin d'observer les environs et les abords immédiats, prêt à avertir son patron au moyen d'un signal convenu mais discret au cas où il sentirait planer la moindre menace.
Au cours des trajets, il fait un usage régulier et avisé des rétroviseurs, modifiant "en douceur" son itinéraire s'il se juge suivi...
Il va sans dire que la voiture circule toutes portes verrouillées et ne s'arrête qu'à la demande d'agents de l'autorité à l'identité dûment contrôlée, à l'exclusion de tout auto-stoppeur...
De même, le pilote n'abandonne jamais son véhicule sans surveillance.
Il évite de le laisser dans un parking non surveillé et vérifie régulièrement la bonne marche des dispositifs antivols dont il est obligatoirement équipé...

LES DIFFÉRENTS
TYPES DE CONVOIS

Le choix du type de convoi nécessite une étude, un audit de la menace. Sa mise en place dépend également des possibilités financières du client car ce type de protection coûte cher au vu de la formation, de l'entraînement des agents, du risque, des moyens techniques et matériels mis en place...
"Les prix se situent entre 1 500 et 2 500 F suisses (soit 6 000 FF et 10 000 FF) par
personne et par jour. Ce genre de spécialité qui est un travail ponctuel mérite salaire.
Si le client peut assumer une telle sécurité, on détermine s'il .faut une ou 2 voitures et dans ce cas comment les placer, devant ou derrière..."

Les différents types de convois sont :
1 voiture principale Alpha seule (voiture toujours banalisée même si elle peut posséder différents niveaux de blindage la changer régulièrement utiliser des voitures très puissantes) avec 1 pilote garde du corps, 2 gardes du corps et le client.
- 1 voiture Alpha avec 1 voiture suiveuse dite d"'escorte" qui comprend 2 personnes (1 pilote garde du corps et 1 garde du corps). (C'est le cas des situations photographiées.)
- 1 voiture Alpha et 1 voiture ouvreuse appelée "brise glace" qui se trouve devant en recon-
issance à 5 ou 6 mètres au maximum ; c'est elle qui va percuter si nécessaire...
- 1 voiture Alpha avec l'escorte et la brise-glace.
- 1 escorte présidentielle avec toute une série de véhicule : avec une escorte d'une quinzaine de voitures, avec un service d'ouverture, la voiture présidentielle, le service de premiers secours...
Tous ces types de convois peuvent utiliser 18 tactiques différentes selon l'attaque et les réactions possibles. Leur codification permet d'acquérir des systématismes qui font gagner du temps de réaction. Les pilotes ont des codes entre eux. Il y a cependant toujours une base de travail de positionnement (de face ou de côté) et une façon de sortir de la voiture et à partir de celles-ci on construit les actions.
L'amateurisme n'a pas de place.

LA PR DANS L'ACTUALITÉ

Comment la profession de la protection rapprochée doit-elle évoluer face à la menace terroriste actuelle ?
"La protection rapprochée n'est qu'une toute petite partie d'un système de sécurité globale, répond Jésus Vazquez.
Avant elle, on trouve le renseignement et bien d'autres départements. Suite aux événements du 11 septembre, lorsque l'on constate que des pays industrialisés n'ont pas été prêts à
faire face à la menace terroriste, on conclut que c' est la sécurité globale des États qu'il faut revoir surtout lorsque l'on a en face un adversaire décidé à mourir pour quelqu'un, pour une idéologie ou une religion. Ainsi la protection rapprochée doit elle employées pour l'exécution des missions, il n'y a pas grand chose à changer : c'est davantage une question d'état d'esprit à acquérir. Pour affronter le terrorisme, il faut savoir se glisser dans la peau d'un terroriste, penser et agir comme lui.
C'est un jeu de rôles où il doit y avoir une certaine part de paranoïa. Il faut comprendre l'attaque pour pouvoir la prévenir et agir.
Il est donc temps de parler professionnalisme. Quant au client il doit apprendre à s'informer sur les techniques et la sécurité en général ; il faut qu'il vérifie que les gens qui se proposent d'assurer sa sécurité soient aptes à faire un audit complet de la situation (auprès des services officiels) et à agir en conséquence.
Il peut éventuellement demander une démonstration à l'équipe car il ne doit pas prendre un garde du corps parce qu'il est bagarreur ou fait du karaté..."
Suite aux événements de ces dernières semaines, la demande en matière de protection rapprochée est de plus en plus importante.
Pour contribuer à y répondre, Jesus Vazquez vient d'ouvrir une nouvelle société à Londres : "PPP Ltd" . Une société de service de protection personnelle de personnes.
"Il semblerait qu'il y ait une prise de conscience de la nécessité d'avoir pour interlocuteurs de véritables professionnels de la protection. Avec la recherche et l'innovation constante de nouvelles techniques et tactiques dans le domaine de la sécurité défensive, nous pensons pouvoir exercer sur le terrain une stratégie efficace et cohérente..."
Une chose est sûre, il y aura toujours de la place pour les professionnels sérieux.


A suivre .....

Si vous connaissez Jesus Vazquez ou vous savez ce qu'il est devenu ,invitez le à venir repondre à son interview ou donnez nous des nouvelles

_________________
www.my-company-service.fr
www.mcs-training-center.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Avr - 19:05:39 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2007
Messages: 715
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 16:20:03 (2007)    Sujet du message: L'interview d'un spécialiste : Jesus Vazquez Répondre en citant

Voici le lien du site de Jesus Vasquez présentant son cursus et ses différentes activités.

Arrow www.kukri.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:12:06 (2018)    Sujet du message: L'interview d'un spécialiste : Jesus Vazquez

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    www.asphalte-protection.com Index du Forum -> Les interviews de spécialistes -> Interviews / Rencontres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation